Skip links

Restauration complète sur implants : le choix du bridge de sept éléments en full numérique

Au laboratoire Cristal, nous travaillons main dans la main avec nos praticiens afin de leur proposer les meilleures solutions prothétiques adaptées à leur cas patient. Présentation de nos étapes de travail dans le cadre de la réalisation d’une armature métallique pour une restauration complète sur implants au maxillaire, segmenté au niveau des incisives centrales en deux bridges de sept éléments.

Quid du choix d’une prothèse fixe sur implants ?

Face à un édentement total à l’instar de ce patient de 69 ans, plusieurs choix prothétiques s’offrent à l’implantologue, proposer :

  • un appareil complet amovible stabilisé sur implants : un choix financièrement avantageux mais qui peut-être source d’inconfort au quotidien,
  • un appareil fixe sur implants, solution durable et stable dans le temps.

Le cabinet dentaire a sélectionné cette dernière option afin de remplacer les 14 dents manquantes au niveau de la mandibule. Pour ce faire, nous avons modélisé deux bridges à deux tenants fixés sur 8 implants pour des raisons de précautions quant au risque de déformation de l’armature nous l’avons séparé au niveau du milieu incisif.

Le choix du nombre d’implants était dépendant des volumes osseux disponibles : les sinus au maxillaire et le nerf mandibulaire à la mandibule représentant des obstacles anatomiques. Ce choix et cette planification ont été portés par notre praticien qui avait réalisé en amont un montage d’une prothèse provisoire. Nous avons travaillé sur la base de ces repères.

Nous avons opté pour des implants transvissés dentaire Bis, bis Conic de chez biotech Dental de la gamme Kontact en 2 Temps chirurgicaux cylindrique ou cylindro-conique, auto-taraudant. Leur forme anatomique doublé d’un micro-filetage garantissent une meilleure stabilité primaire.

Ces pièces prothétiques sont disponibles en 2 diamètres et 4 hauteurs gingivales différentes. La connectique commune permet ainsi de les poser quel que soit le diamètre de l’implant.

Quels matériaux pour ces bridges implanto-portés ?

Une armature en zircone stratifiée ou encore en tout céramique aurait pu être envisagée, néanmoins nos échanges avec le praticien nous ont orienté sur une armature métallique pour un résultat définitif en céramo-métal.

Plébiscitée pour son recul clinique avec des taux de succès élevés, l’armature céramo-métallique était également plus en accord avec les moyens du patient. 

Modélisation et conception numérique des bridges

En nous permettant de reproduire fidèlement une planification décidée en amont grâce à des outils numériques, la CFAO peut apporter une aide précieuse en implantologie en termes de précision, de meilleures suites opératoires, de confort du patient et du praticien, de gain de temps et de coût et ainsi garantir un résultat prévisible et donc reproductible.

Réalisée sur EXOCAD, notre modélisation a été conçue à partir de deux fichiers numériques transmis par le praticien : le scan du maxillaire avec les marqueurs des piliers implantaires et un scan avec la prothèse provisoire.

Grâce à la correspondance entre notre scan body et la bibliothèque d’implants,  nous reproduisons avec exactitude l’emplacement des implants puis créons des profils d’émergences. Ceux-ci améliorent l’adhérence de l’armature à la gencive pour réduire les risques de bourrage alimentaire et le rendu esthétique final. 

Après placement des dents anatomiques en fonction du montage directeur, une réduction homothétique des dents est mise en place. Par la suite, nous ajustons la morphologie à la base de chaque chape où nous avons placé les connecteurs. L’armature est alors fusionnée pour une production en Chrome-cobalt chez notre partenaire d’excellence Bego via le procédé de micro-fusion laser sélective (SLM) conférant aux pièces produites une densité de 100%.

Indications d’utilisation

  • Armatures pour stratification totale ou partielle jusqu’à 16 éléments et 4 pontiques consécutifs
  • Couronnes et bridges entièrement anatomiques jusqu’à 16 éléments et 4 pontiques consécutifs
  • Parties secondaires en 2 pièces
  • Armature tertiaire pour couronnes et bridges
  • Segments de rétention

Finition des armatures et montage céramique

L’armature usinée, nous retouchons quelques éléments pour désépaissir et décompresser la gencive afin de laisser un espace et un aménagement favorable à la céramique.

Et une fois sablé, on applique l’opaque sur l’armature avant de l’envoyer de la transférer au service céramique pour montage.

Leave a comment